Mouvement nationaliste genevois

Ettore Muti, héros emblématique de tout un peuple

 

Ettore Muti (Ravenne en 1902-Rome 23 août 1943), hiérarque fasciste.

À 13 ans, Ettore Muti fut renvoyé de toutes les écoles d’Italie pour avoir frappé l’un de ses enseignants. L’année suivante, il s’échappa de la demeure familiale pour aller s’engager dans les unités italiennes qui participaient à la première guerre mondiale. Pris par les carabiniers et rendu à ses parents, il réitérera sa tentative l’année suivante et rejoignit les fameux Arditi; il n’avait alors que 15 ans.

Au front, il fit preuve d’une grande audace. Son régiment, fort de 800 hommes, reçut l’ordre de construire un pont sous le feu ennemi. Il réussit sa mission mais seulement 23 personnes survécurent à cette journée. Muti était de ceux-là. Après la guerre, il rejoignit Gabriele d’Annunzio pour participer à la prise de Fiume. D’Annunzio dira de lui qu’il incarnait l’idéal du « surhomme » et lui donna le surnom de Gim dagli occhi verdi (Jim aux yeux verts).

À cette époque, Muti rencontra Benito Mussolini et lui voua immédiatement une admiration sans borne. Il rejoignit le mouvement fasciste à sa création et le 29 octobre 1922, il représenta les squadristes de Ravenne lors de la marche sur Rome. Il aura désormais dans l’État fasciste le rôle d’organiser les Milizia volontaria per la sicurezza nazionale, les « chemises noires ».

Avec sa vie d’aventurier, et son goût pour les sports mécaniques, Ettore Muti devint une icône du fascisme.

En 1926, il épousa la fille d’un banquier, union qui donna naissance à sa fille unique, Diana, en 1929. En septembre 1927, il échappa de peu à une tentative d’assassinat par un activiste de gauche. Blessé par balle au bras et à l’abdomen, pendant de nombreux jours sa vie ne tint qu’à un fil.

Une fois remis, il rejoignit l’armée de l’air italienne pour poursuivre sa nouvelle passion, le pilotage. Il accepta d’être rétrogradé au rang de lieutenant afin de pouvoir entrer dans cette arme. C’est pendant la campagne d’Abyssinie en 1935-1936 que son talent de pilote lui valut la médaille du mérite. Il rejoignit ensuite les volontaires italiens en Espagne pour combattre au côté des troupes nationalistes. Il commanda l’escadron aérien italien, ce qui lui valut plusieurs médailles pour sa bravoure. Il revint en Italie en 1938 avec un nouveau surnom « le Cid ailé ».

En 1939, Muti devint un des dirigeants du Parti national fasciste. Pourtant ce héros, l’un des plus décorés d’Italie, repartit en campagne dès le début de la guerre luttant sur le front français puis participant à la bataille d’Angleterre avec le rang de lieutenant-colonel.

En 1943, Muti rejoignit les services de renseignements militaires. Le 25 juillet, lors du coup d’État pro-allié, Muti se trouvait en Espagne. Il revint à Rome le 27 juillet et se cloîtra dans sa villa. Le 23 août, il fut arrêté par des carabiniers puis emmené dans une forêt proche de sa résidence où il fut assassiné car Pietro Badoglio, l’auteur du coup d’État, le considérait comme une menace qui devait être éliminée.

Après sa mort, Muti devint un héros emblématique de la République sociale italienne et son nom fut donné à un escadron de bombardiers (Squadra di Bombardamento Ettore Muti) et à un bataillon des Chemises noires (Battaglione Ettore Muti della Brigata Nera Mobile Achille Corrao) qui devint la Legione Autonoma Mobile Ettore Muti le 14 septembre 1943.

via Metapedia

.

 (Source: http://konigsberg.centerblog.net )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s